01/09/2020

des-vendanges-face-a-la-secheresse.jpg

Le coup d’envoi des vendanges a été donné en début de semaine sur la commune.
Pour les viticulteurs, la sécheresse complique un peu les choses, mais le millésime devrait être bon.
Depuis le début de la semaine, les enjambeurs se font entendre dès l’aube dans les vignobles des différents producteurs de blanc de la commune d’Uchizy. Seul Gérald Talmard a débuté la semaine dernière pour le crémant et quelques parcelles de rouge. « Pour le rouge, c’est 50 % du rendement, annonce-t-il. Sinon, côté maturité et rendement, c’est très hétérogène selon les parcelles.» Même constat au domaine Raphaël Sallet : « Sur la première parcelle, j’avais un rendement correct alors qu’aujourd’hui sur une vigne plus jeune et un terrain plus caillouteux, c’est beaucoup moins bien, on sent vraiment le manque d’eau. Pour le moment, l’équilibre semble etre là, il y a une belle acidité et on est entre 12° et 13°, à vérifier en fin de vendanges , ajoute Raphaël Sallet, assez confiant après les premiers résultats d’analyses au mustimètre.
Pas la quantité espérée
À la cave Talmard, Benjamin surveille ses deux pressoirs, dans l’un macère la vendange des vieilles vignes en attendant la pressée et l’autre attend la dernière benne de raisins pour être plein. « Ça s’annonçait plutôt bien mais finalement la sécheresse a eu un peu le dessus, le raisin n’a pas bien muri et la quantité espérée n’est pas là » explique Benjamin « mais au final ce sera un bon millésime à boire » conclut-il. Alors que la vigne a manqué d’eau, une vraie malchance pour ces trois vignerons : une fuite d’eau assez conséquente sur le réseau a nécessité des coupures prolongées, et en période de vendanges, le nettoyage des bennes, pressoirs et cuvage est primordial. Par Didier DAVID (CLP) JSL  - 28 août 2020
Lors des vendanges matinales au domaine Sallet. Photo JSL /photo fournie par le Domaine Raphaël Sallet