31/05/2022

La Saône-et-Loire a été le premier département contaminé par la Flavescence dorée, avec la découverte d’un premier cep en 2004. Depuis 2012, une prospection annuelle exhaustive de tout le vignoble de Bourgogne a été
mise en place, suite à la découverte de 12 prélèvements contaminés l’année précédente. Depuis 2013, la situation épidémiologique est passée par différentes phases :
- d’assainissement de 2014 à 2015,
- de stabilisation de 2016 à 2017
- de recrudescence de la maladie depuis 2018.En Saône-et-Loire, la situation sanitaire s’est fortement dégradée, avec une explosion de la maladie dans le sud du département (secteur de Romanèche-Thorins – La Chapelle de Guinchay). La maladie a été découverte dans 3 nouvelles, communes, en 2021 :
- commune de Chânes,
- commune d’Igé,
- commune de Rully
Arrêté du 23 mai 2022

evolution flavesce dorée.jpg

La stratégie insecticide repose sur l’application de 2 à 3 traitements dans toutes les communes viticoles de Saône et Loire :
- le premier traitement doit être réalisé du 01 au 08 juin.
- la réalisation du 2ème sera renouvelée une fois 14 jours après en viticulture conventionnelle et deux fois avec une cadence de 8 à 10 jours en viticulture biologique
- le 3ème traitement est à positionner en fonction du vol des adultes de la cicadelle de la flavescence dorée qui selon les années peut correspondre à environ à 1 mois après le deuxième. Selon les conditions climatiques de l’année ce traitement pourra être plus précoce. L’information sera diffusée dans les prochains messages réglementaires.
Les traitements sont interdits si la vitesse du vent est supérieure à 3 surl'échelle de Beaufort. Des mesures de protections appropriées doivent être mises en oeuvre à proximité des crèches et des écoles.